Print this article   Email this to a friend

Paraguay

La démocratie est préservée et avance uniquement aux côtés du peuple et de ses institutions

02 avril 2107

Les récentes manifestations de violence, qui ont éclaté ces derniers jours dans la vie politique du Paraguay, ont provoqué de vives préoccupations dans la région et la communauté internationale, et ont révélé une vérité déjà bien ancrée, à savoir que la démocratie n’est préservée et n’avance qu’aux côtés du peuple et pour la nation, dans le respect plein et entier de ses institutions.

Les discussions et le traitement des amendements constitutionnels visant à modifier le régime de non réélection du chef de l’État, en vigueur depuis 1992 après la fin d’une longue période d’autoritarisme sous le général Stroessner, a mis à mal, sur un sujet aussi sensible que celui-ci, gravé dans les esprits et la mémoire historique des citoyens de ce pays, la transparence nécessaire, l’échange franc et ouvert vis-à-vis de l’opinion publique et le respect des règles parlementaires en vigueur. C’est pourquoi, à l’heure actuelle, le Paraguay doit déplorer, tout comme la communauté démocratique internationale, les graves manifestations de violence au cours desquelles le jeune dirigeant du PLRA, Rodrigo Quintana, a perdu la vie tragiquement et le député Edgar Acosta a été victime d’une agression choquante, le laissant grièvement blessé par balle, aux côtés d’un grand nombre de blessés, des suites d’un recours excessif aux forces de police et aux détentions lors de troubles auxquels ont participé un grand nombre de manifestants, dans des circonstances qui ne pourront en aucun cas être justifiées, mais dont l’origine est à trouver dans l’inquiétude des citoyens face à la manière dont ce processus de réformes constitutionnelles a été mené.

L’Internationale Socialiste, tout en condamnant les graves actes de violence et le recours excessif, et dans ce cas criminel, aux forces de police, lance un appel aux autorités gouvernementales du Paraguay à agir dans le respect et pour la préservation du cadre institutionnel de la démocratie, à respecter les droits et la vie des acteurs politiques de l’opposition, à respecter les normes en vigueur au sein de l’État de droit ainsi que les normes qui réglementent la vie politique et démocratique du pays, existantes aujourd’hui grâce aux efforts et aux sacrifices de tant de Paraguayens qui ont lutté génération après génération pour les droits et les libertés de tous leurs concitoyens. Nous appelons également à encadrer le débat national et les agissements des institutions politiques de l’État et de leurs responsables, dans un esprit d’ouverture, de transparence et à la hauteur de la responsabilité historique qui incombe aujourd’hui à ceux qui tiennent entre leurs mains le destin de cette nation, celle de ne jamais faire revivre le passé.    

 

____________________

Internationale Socialiste





In Memoriam

 


 

Rapport au XXV Congrès de l'IS


 

Presse

 

Revue de presse des dernières activités

 

      

     

 
 

Partis membres au gouvernement


Liste des partis membres de l'IS au gouvernement

 

Prochainement

Congrès des
partis membres

Parti Komala du Kurdistan d’Iran, KPIK
15e Congrès
11 mai 2017

 

Union Socialiste des Forces Populaires, USFP
10e congrès
19 - 21 mai 2017
Rabat, Maroc

 

Parti Socialiste Ouvrier Espagnol, PSOE
39e congrès
17-18 juin 2017
Espagne

 

VENezUELA

 

Finances de l'Internationale

Budget et comptabilité

NIGERIA

Elections

 

Algérie
Parlementaire
4 mai 2017

 
Royaume-Uni
Parlementaire
8 juin 2017

 

France 
Parlementaire
11 juin 2017

 

Mongolie
Presidential
26 juin 2017

 

Journée mondiale des réfugiés



 

Rapport du Secretaire General




Résolutions et décisions du XXIV Congres




journée internationale de la femme


Planète 50-50 d'ici 2030:
Franchissons le pas pour l'égalité des sexes

Ouganda

Soutenir la démocratie en Ouganda


22 FÉVRIER 2016


Ces dernières années, les peuples d’Afrique ont continué à progresser et à se rapprocher de la gouvernance démocratique dans un nombre important de pays de la région. Aujourd’hui, les habitants de ce continent sont de plus en plus nombreux à bénéficier de libertés et de droits, des conditions préalables au progrès, au développement et à la paix. Les membres de l’Internationale socialiste dans un grand nombre de pays d’Afrique ont été des protagonistes et des acteurs d’une période de changement qui a introduit de nouvelles opportunités et donné un nouveau visage à la vie politique du continent. Pourtant, l’autoritarisme, l'oppression et autres maux du passé s’attardent encore dans la vie politique de certains pays de la région...

Pakistan

Solidarité de l’IS avec le peuple du Pakistan


28 Mars 2016


L’Internationale socialiste exprime sa solidarité avec le peuple du Pakistan alors qu’il confronte le terrible attentat commis hier près de Lahore. Plus de 70 personnes ont trouvé la mort alors qu’elles passaient un dimanche après-midi au parc, dont de nombreuses femmes et enfants. Plus de 300 personnes ont également été blessées. Nous dénonçons avec force cet acte de violence, comme nous l’avons fait pour les autres attaques terroristes au Pakistan et ailleur. Nos pensées et condoléances vont aux familles et amis des victimes et notre compassion va à toutes les personnes blessées et traumatisées par cet attentat... 


venEZUELA

L'IS dénonce la déclaration d'inconstitutionnalité de la loi d'amnistie et réconciliation au Venezuela


12 avril 2016


L’Internationale Socialiste dénonce le grave mépris de la volonté souveraine du peuple vénézuélien et l’usurpation de pouvoir par la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême (TSJ) du pays suite à son annonce hier déclarant l’inconstitutionnalité de la loi pour l’amnistie et la réconciliation nationale qui avait été approuvée par une majorité à l’Assemblée nationale le 29 mars dernier. La victoire écrasante aux élections à l’Assemblée nationale début décembre 2015 se fondait sur une proposition claire aux citoyens...

La CEI, le Caucase et la Mer Noire

L’IS lance un appel à l’arrêt immédiat des affrontements entre les Azerbaidjanais et les Arméniens


04 AVRIL 2016


hostilités et affrontements qui se sont produits au cours des dernières 48 heures entre les Azerbaidjanais et les Arméniens, se soldant par la perte regrettable de nombreuses vies. Notre Internationale lance un appel pour un cessez-le-feu immédiat et un arrêt de ces hostilités, tout en rappelant la nécessité urgente de la reprise du dialogue dans le cadre du Groupe de Minsk, un organisme accepté par l’Arménie et l’Azerbaïdjan et reconnu par les organisations multilatérales, afin de résoudre par la négociation et conformément aux principes du droit international...