Images (32)


Images

+2

Print this article   Email this to a friend

UIP

Réunion de l'IS à la 135e Assemblée de l'UIP à Genève

24 octobre 2016

2480_226731.jpg

 

La réunion de l'Internationale Socialiste à la 135e Assemblée de l'Union interparlementaire (UIP) à Genève, Suisse, a eu lieu le lundi 24 Octobre 2016.

La réunion, présidée par le Secrétaire général de l'IS, a inclus la participation de parlementaires des partis de l'IS en Angola, en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, au Burkina Faso, au Cameroun, en République dominicaine, en Finlande, au Ghana, au Guatemala, en Guinée, en Hongrie, en Iraq, en Italie, au Lesotho, au Mali, en Mongolie, au Nicaragua, au Niger, en Palestine, au Portugal, en Afrique du Sud, en Turquie, au Venezuela, et en tant qu’invité, du Djibouti.

Au cours des discussions, les participants ont échangé leurs vues sur les points urgents inscrits à l'ordre du jour de l'UIP qui avaient été présentés pour adoption par l'Assemblée, attirant l’attention sur la situation en Palestine, au Venezuela et en Syrie. La délégation palestinienne a rappelé que le point urgent proposé sur la Palestine lors de la précédente réunion avait été reporté à cette Assemblée et a souligné le besoin continu de soutien et de reconnaissance à l’échelle internationale. Le chef de la délégation vénézuélienne a décrit la crise qu’ils traversent avec la constante érosion de la démocratie, qui les a amenés à soumettre une proposition sur le Venezuela en tant que point urgent, et les participants à la réunion ont été informés des événements dramatiques survenus le jour précédent lorsque le parlement a été violemment envahi. Nombreux sont ceux qui ont présenté la situation en Syrie comme une affaire internationale urgente. Les participants ont observé qu’il avait été utile de pouvoir écouter leurs camarades, partager des opinions et exprimer leur solidarité.

Les participants à la réunion ont entendu le rapport sur les dernières évolutions de la lutte pour la libération du territoire iraquien contrôlé par ISIS et ont échangé leurs points de vue sur les répercussions régionales.

Dans son résumé, le Secrétaire général de l’IS a rappelé le besoin d’agir en tant que socialistes. Nous vivons dans un monde qui connaît fort peu de règles et une multiplication des conflits ne pouvant être contenus à l’intérieur des frontières. Nous avons la tâche de garantir la démocratie en respectant les libertés et les droits, sans lesquels il ne peut y avoir de paix. Il est nécessaire de renforcer le multilatéralisme pour contrer la montée du populisme et du nationalisme observée aujourd’hui. Nous avions par conséquent l’obligation de réagir à la question syrienne, de répondre à l’appel du Venezuela et de soutenir le peuple palestinien dans sa quête de reconnaissance de la Palestine en tant qu’État souverain.

 

_________________